Select Page
Blogue de la Coop Alentour
Salade kombu

L’iode, trop c’est comme pas assez

L’iode est un oligo-élément impliqué dans la production des hormones thyroïdiennes. Les carences autant que les excès en iode peuvent perturber le fonctionnement de la glande thyroïde et nuire à la santé. Une alimentation variée et équilibrée est généralement suffisante pour combler les besoins en iode. Quant aux excès, ils peuvent survenir chez les grands consommateurs d’algues ou de suppléments d’iode.

Les meilleures sources
Les meilleures sources d’iode sont les poissons marins, les fruits de mer, les produits laitiers, les œufs et les produits de soya. Au Canada, l’enrichissement en iode est obligatoire pour le sel de table. Quant au sel de mer, son enrichissement est facultatif, mais de façon naturelle il ne contient pas d’iode puisque ce dernier s’évapore durant le séchage. Si un sel de mer est enrichi, vous trouverez l’iode dans sa liste des ingrédients.

Les aliments goitrigènes
Le soya et les légumes crucifères (chou, navet, brocoli, chou-fleur, etc.) sont des aliments dits « goitrigènes », c’est-à-dire que lorsqu’ils sont consommés crus en très grande quantité, ils peuvent inhiber la captation de l’iode par la glande thyroïde, et ainsi, perturber son fonctionnement. Toutefois, ces effets goitrigènes sont inactivés par la cuisson et ils apparaissent rarement chez les personnes ayant des apports adéquats en iode. À moins d’indication contraire de la part d’un professionnel de la santé, il n’y a pas de raison de les éviter.

Les algues
Les algues sont particulièrement riches en iode et peuvent conduire à des apports excessifs en cet oligo-élément. D’ailleurs, dans certains pays où la consommation d’algues est élevée, comme au Japon, des méthodes de dé-iodation sont souvent utilisées pour retirer l’iode des algues. Si vous raffolez des algues et que vous en consommez quotidiennement, il est possible de diminuer leur teneur en iode par la cuisson, le saumurage ou le trempage dans l’eau bouillante. Les algues Dulse et Nori contiennent généralement moins d’iode que les algues Kombu tandis que les algues agar agar et la spiruline n’en contiennent pas.

Si vous pensez souffrir d’un dérèglement de la glande tyroïde, consultez un professionnel de la santé avant de décider de bannir certains aliments ou de prendre des suppléments d’iode.

Mariane Pilote
nutritionniste Dt.p.
Communiquer la nutrition, voilà ce qui passionne la nutritionniste Mariane Pilote. Découvrez ses conseils et ses recettes dans notre blogue!

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *